Accueil / Economie / Entreprise / Air Algérie
Air Algérie

Air Algérie

Air Algérie

? Air Algérie
Face à la concurrence?
Avec l’acquisition du Boeing 747-800 réceptionné hier, la compagnie nationale Air Algérie vient de mener à terme le programme de renouvellement de sa flotte. C’est ce qu’a déclaré hier, le président-directeur général d’Air Algérie, M. Benouis, lors d’une cérémonie de réception du dernier Boeing dont le coût d’achat s’élève à 52 millions de dollars. Rappelant que dans le cadre du programme de renouvellement de la flotte, Air Algérie a déboursé jusque-là la somme de 700 millions de dollars, après une visite guidée à bord de ce nouveau Boeing, M. Benouis a tenu à souligner dans son discours : ?Nous sommes outillés convenablement pour faire face à la concurrence.En termes de fiabilité, nous allons rivaliser avec les autres compagnies selon les normes internationales?. Dans ce contexte, on nous informe aussi que le processus de renouvellement de la flotte permet à la compagnie de créer des postes d’emploi permanents.
A cet effet, cent pilotes, parmi eux des ex-pilotes de la compagnie Khalifa Airways dissoute, ont été recrutés récemment par Air Algérie.
Interrogé sur les derniers incidents ayant marqué l’actualité aéronautique, M. Benouis nous informe que ?nul n’est à l’abri et que le risque zéro n’est humainement pas possible d’atteindre, nous nous devons cependant de ne ménager aucun effort notamment dans le domaine de la maintenance pour nous en rapprocher de plus en plus?.
C’est là un des principaux axes, dit-il, qui ont guidé à l’adoption puis à la réalisation de l’ambitieux programme de renouvellement. L’ancienne flotte a été retirée fin 2004, précise le P-DG d’Air Algérie. Décidée en 1999 et rendue possible grâce à l’engagement des pouvoirs publics, l’opération s’est déroulée selon les prévisions de la compagnie jusqu’à son aboutissement hier. A une question relative à l’affrètement d’un Boeing 747-300 auprès d’Air Atlanter Icelandic, en panne avant même son exploitation, M. Benouis explique que celui-ci vient d’être remplacé et le retard accusé par Air Atlanta dans la réparation de la panne, selon les termes du contrat signé par les deux parties, dont la clause relative à la panne d’un appareil stipule que celle-ci ne devant pas dépasser les 12 heures après réception, sera remboursé à Air Algérie, à la fin du contrat.
Le renouvellement de la flotte n’est qu’une étape, dira M. Benouis, et ?du travail reste à faire pour mener à bien notre plan développement.?
Sabrina Bouras
Publié en 2005 par la Dépêche de Kabylie

Spread the love

A propos Meriem News

Voir aussi

Le Salon Coworking aura lieu le 17 octobre au Stade Charlety

3ème  Salon Coworking aura lieu le 17 octobre au Stade Charlety Le Salon Coworking est …

Laisser un commentaire

Translate »