Accueil / International / Maghreb / Algérie / France Télécom Mobile Satellite-Algérie

France Télécom Mobile Satellite-Algérie

France Télécom Mobile Satellite-Algérie

Lancement commercial du Bgan par France Télécom Mobile Satellite-Algérie
Une solution révolutionnaire!

France Télecom Mobile Satellite Communication-Algérie (FTMSCA) a commercialisé, en novembre 2005, pour la première fois sur le marché algérien, un nouveau outil de communication appelé Bgan, intégrant à la fois un système de transmission de données par internet à haut débit et une ligne téléphonique satellitaire à un prix non encore fixé se situant dans la fourchette de 200.000 à 500.000 dinars.

Fini le temps des Inmarsat A et B utilisés, en Algérie depuis plusieurs années, par les entreprises pétrolières notamment pour la transmission de données sur des sites isolés du Grand-Sud. Contrairement à ce matériel dépassé dont le poids d’un appareil est plus de 20 kg, le nouveau Bgan, non encore commercialisé dans le monde, pèse 1 à 2 kg seulement.

C’est l’un des objetectifs du séminaire portant sur le lancement commercial du Bgan, organisé hier à l’hôtel Sofitel par FTMSC-Algérie que dirige Kamel Darmouli en collaboration avec le groupe Inmarsat, classé premier dans le monde de par la qualité de ses services et le nombre de satellites qu’il détient actuellement (11 satellites).

“C’est une véritable révolution dans le monde des nouvelles technologies de l’information et de la communication et il faut dire que Inmarsat a choisi l’Algérie qui est un marché porteur pour organiser le premier séminaire informatif”, dira M. Darmouli.

Il soulignera en outre que de par le fait qu’il est détenteur de la licence du mobile satellitaire en Algérie depuis trois mois, il est aussi le distributeur exclusif du groupe Inmarsat, Iridium et Thuraya. Le produit sera placé sur le marché algérien en novembre prochain dans les segments du marché que sont les entreprises pétrolières et de gaz, les institutions gouvernementales, les banques, les urgences et secours, le transport maritime et terrestre, les médias, les explorations minières.

L’on nous informe en marge du séminaire qu’en Algérie, avant l’attribution des licences du mobile satellitaire le 20 novembre 2004 à FTMSC-Algérie et Thuraya, le système Inmarsat (A ou B), et le Régional Bgan, l’avant-dernier système d’Inmarsat, était difficilement accessible aux entreprises.

L’utilisateur devait formuler une demande au ministère des P et T et attendre une dérogation ou une autorisation d’utilisation de l’appareil qui est soumise à son tour aux ministères de l’Intérieur et de la Défense. Aujourd’hui depuis l’ouverture de l’exploitation du mobile satellitaire, les formalités administratives seront prises en charge par le distributeur, à savoir FTMSC.

“Aujourd’hui toutes les demandes d’autorisation enregistrées à notre niveau seront annulées et nous orienterons nos clients vers le distributeur, c’est un véritable soulagement”, nous a déclaré un haut responsable de l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT) invité au séminaire.
Sabrina Bouras
Publié en 2005 par la Dépêche de Kabylie

Spread the love

A propos Meriem News

Voir aussi

Festival AraboFolies du 17 octobre au 3 novembre 2020

Festival AraboFolies du 17 octobre au 3 novembre 2020 Nouvelle formule, nouveau rythme, nouvelle allure …

Laisser un commentaire

Translate »