Accueil / Mode Actualités

Mode Actualités

defile-louis-vuitton-printemps-ete-2021
L'ESSENTIEL DES FASHION WEEKSCalendrier et dates des fashion weeksParis Fashion WeekDéfinition de la fashion weekLa haute coutureLes défilés croisière Les collections pre-fallL'heure du retour a-t-elle sonné ? Dans un communiqué du 7 mai, la Fédération de la Haute Couture et de la Mode a confirmé vouloir organiser des défilés de mode "présentiels" pour la présentation des collections masculines, prévue à Paris du 22 au 27 juin. "Les Maisons du Calendrier Officiel pourront réaliser des défilés et présentations physiques, explique la FHCM. Selon l'évolution de la situation sanitaire, il sera possible d'accueillir des invités en respectant des jauges et un protocole sanitaire spécifiques qui seront déterminés par les pouvoirs publics dans les prochains jours." L'annonce est de taille pour l'industrie de la mode que la pandémie a tellement chamboulée que l'on peut s'interroger : la tenue d'une Fashion Week "comme avant" est-elle de nouveau possible ? Le défilé est-il encore l'unique manière de présenter la mode ?Pré-Covid, certaines maisons avaient déjà bousculé le concept de "semaines de la mode" en défilant hors calendrier. De Gucci à Tom Ford, de plus en plus de marques ont décidé de montrer leurs collections quand bon leur semble. Mais c'est la manière même de présenter les vêtements que la pandémie a remis en question. Dans l'impossibilité d'invoquer l'habituel faste des événements physiques, il a fallu se réinventer. C'est sur le Web que la révolution s'est passée. Loin de la simple vidéo de défilé, la présentation de collection est ainsi devenue mini reportage chez Margiela, jeu-vidéo chez Balenciaga ou spectacle de marionnettes chez Moschino. Pour certains, ce fut aussi l'occasion de présenter leurs pièces loin de la capitale, comme l'a fait Saint Laurent, mettant l'accent sur des décors naturels à couper le souffle, un luxe normalement dédié qu'à des événements ponctuels. Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par SAINT LAURENT (@ysl)Vers un nouveau type de défilé ?Look du défilé Louis Vuitton printemps-été 2021 © Domine Jerome/ABACAAprès avoir mené de tels projets, les maisons vont-elles vouloir revenir aux contraintes d'avant ? Il ne faut pas, en tout cas, croire le concept de défilé enterré. Comme le rappelle le magazine ID, selon Launchmetrics, les événements digitaux de la Fashion Week de Londres, en juin 2020, ont généré 55% d'engagements en moins sur les réseaux sociaux que les défilés physiques de l'édition de Lire Plus >>
lun, Mai 10, 2021
Mode à la Une
Sortez les robes à sequins, les folles fourrures et les combinaisons extravagantes. Netflix, toujours à fond sur la mode, dévoilera le 14 mai 2021 prochain sa toute nouvelle série, intitulée Halston. Au programme, cinq épisodes avec au casting l'acteur écossais Ewan McGregor dans le rôle-titre, mais aussi la comédienne américaine Krysta Rodriguez pour incarner la chanteuse Liza Minnelli, la Française Rebecca Dayan pour endosser le rôle de la joaillière récemment décédée Elsa Peretti, ou encore la mannequin Dilone choisie pour jouer le rôle de la top Pat Cleveland. Pour écrire le scénario d'Halston, Netflix a fait appel à Ryan Murphy. C'est à lui que l'on doit Glee, American Horror Story et l'une des plus grandes réussites de ces dernières années, l'extravagante série Pose, véritable plongée dans la scène ballroom des années 80.Pour imaginer les costumes de ses héros, Ryan Murphy a sollicité Jeriana San Juan. C'est elle qui avait habillé les personnages de la série sur les débuts du hip-hop The Get Down en 2016 ou plus récemment de The Plot Against America.Bienvenue dans les 70's avec "Halston" © Atsushi Nishijima/NetflixQui est Roy Halson Frowick ?En retraçant au cours de ces cinq épisodes le parcours flamboyant d'Halston, Netflix immerge le spectateur dans le New York des 70's, entre disco, cocaïne et excès en tout genre.Le couturier américain, né Roy Halston Frowick, a vu le jour le 23 avril 1932 à Des Moines, ville de l'Iowa. Après des études à l'Art Institute of Chicago, Halston se lance en tant que chapelier à New York, où il rejoint les équipes de la modiste française Lilly Daché. En 1959, le célèbre grand magasin américain Bergdorf Goodman en fait son chapelier officiel. Une nomination qui lui permet de signer le bibi rose arboré par Jackie Kennedy lors de l'investiture de son mari le 20 janvier 1961. En 1966, changement de cap. Halston s'enhardit et décide de lancer une ligne de vêtements, puis une maison de couture en 1968. Parmi ses clientes, son amie Liza Minnelli, l'actrice Elizabeth Taylor et toutes les célébrités qui se pressent au Studio 54, the place to be au début des 70's. Là, le quotidien est fait de soirées, de drogues et de sexe. New York est une fête.Un extrait de la série "Halston" © HappyphotosLa carrière de Halston : splendeur et décadence d'un couturier ?Véritable star de la couture, Halston compte parmi ses "Halstonettes", la cohorte de tops Lire Plus >>
dim, Mai 09, 2021
Mode à la Une
C'est le genre de tendances que l'on n'est pas sûre de vouloir voir revenir. Le retour du combo robe + pantalon, tout droit ressorti de notre période mi-gothique, mi-baba cool, quand, aux pieds, on arborait fièrement une paire de Dr. Marten's violettes. En 2021, ce duo s'appelle drouser (contraction des mots anglais dress et de trouser, respectivement robe et pantalon en VF). Heureusement, personne ne s'est amusé à avancer une équivalence en français. Ça donnerait quoi ? Ropantalon ? Pas franchement sexy. En attendant, cette tendance fait des émules depuis plusieurs saisons. La preuve, Gigi Hadid, toujours en avance sur la mode, l'avait adoptée dès 2019, pour les CFDA Fashion Awards à New York.Côté marques, Acne Studios, Gucci et Act N°1 lui ont fait une place dans leurs collections printemps-été 2021. Chez Gucci, on décale une robe brodée de fleurs en coton biologique avec un bas de survêt' vert pétant.Chez Gucci, le drouser fait fureur pour le printemps-été 2021 © GucciPour Act N°1, le drouser est synonyme de délicatesse. Une longue robe cache-cœur et un pantalon coordonné, le tout imprimé de maxi fleurs colorées.La version kimono imprimé d'Act N°1 pour le printemps-été 2021 © Act N°1Au passage, la griffe italienne suggère une autre façon de porter le drouser. Il suffit de choisir une robe à nouer et de l'enfiler comme un long kimono, ouvert sur un caraco et un pantalon extra large. Bye bye le teenage mood, bonjour la femme bien dans son époque, à la pointe du style. Lire Plus >>
sam, Mai 08, 2021
Mode à la Une
C'est au micro de la journaliste Emily Sheffield, du quotidien britannique Evening Standard, que la créatrice anglaise Victoria Beckham s'est confiée sur le futur de sa marque, ce 30 avril. Passée du statut de Spice Girl en crop top à la fin des 90's, à celui de designeuse respectée depuis 2008, l'ex chanteuse est désormais à la tête d'une petite entreprise, qui malheureusement, connaît la crise.Première révélation faite au Evening Standard : il n'y aura probablement pas de défilé Victoria Beckham lors de la prochaine fashion week. "Si je suis totalement honnête, la pandémie a vraiment affecté mon entreprise. Serai-je en mesure de dépenser tant d'argent dans un défilé ? Je ne pense pas. Probablement pas. Ce sera sûrement plutôt un événement digital", annonce la créatrice. Elle poursuit : "J'imagine qu'en septembre, les grandes maisons seront capables de [proposer des défilés à nouveau], tandis que les plus petites maisons devront trouver des alternatives créatives pour attirer l'attention et communiquer autour de leurs collections". Pas de David Beckham, ni de Brooklyn, Romeo, Cruz ou Harper en front row au mois de septembre 2021, donc. La traditionnelle photo de famille va nous manquer ! Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Victoria Beckham (@victoriabeckham)Victoria Beckham enchaîne les pertes colossalesAu départ pensée comme une simple collection de robes, la marque Victoria Beckham s'est étoffée au fil des ans. Avec des accessoires, une ligne bis nommée Victoria by Victoria Beckham, et l'arrivée d'un fonds d'investissement, Neo Investment Partners, qui a injecté 30 millions de livres (34,6 millions d'euros) au capital de la marque en 2017. En 2019, Victoria Beckham enchaîne les succès avec le lancement d'une ligne de cosmétiques, en partenariat avec Augustinus Bader, et d'une collaboration avec Reebok initiée en grandes pompes à New York. Pourtant, les résultats de la marque s'effondrent depuis plusieurs années. En 2017, malgré un chiffre d'affaires de 42,5 millions de livres (49 millions d'euros), la griffe Victoria Beckham enregistrait 10,2 millions de livres (11,8 millions d'euros) de pertes. Un triste montant qui continue à grimper, puisque pour 2019, ce sont 11,8 millions de livres (13,6 millions d'euros) de pertes qui sont déclarées. En février 2021, le Daily Mail rapporte qu'au total, depuis la création de la marque, celle-ci aurait perdu quelque 46 millions de livres (53 millions d'euros). Des chiffres qui donnent Lire Plus >>
ven, Mai 07, 2021
Mode à la Une
La série Jupiter's Legacy débarque sur Netflix ce vendredi 7 mai 2021. Adaptée du comics de Mark Millar et Frank Quitely paru en 2013, elle a été adaptée pour le petit écran par Steven S. DeKnight. Au casting, les acteurs britanniques Ben Daniels et Andrew Horton, ainsi que les comédiens américains Josh Duhamel, Elena Kampouris et Leslie Bibb. Et derrière les costumes de Jupiter's Legacy se cache Lizz Wolf. Cheffe costumière habituée des plateaux hollywoodiens, elle a notamment participé aux tournages du Joker (2015), de John Rambo (2008) ou encore Pirates des Caraïbes : La Malédiction du Black Pearl (2003).Le scénario ? Jupiter's Legacy suit deux générations de superhéros sur plus d'un siècle. Les plus âgés, au nombre de six, se sont donné pour nom "L'Union de la Justice" et sauvent l'humanité depuis des décennies. Adepte des allers-retours spatio-temporel, la série les filme dans les années 20. Costumes trois pièces, casquettes gavroche et coupes Années folles sont de mise, avec pour influence, les actrices hollywoodiennes Louise Brooks et Clara Bow, ou encore le comédien américain James Stewart.De nos jours, ces 6 fantastiques ont les cheveux grisonnants et des costumes de superhéros qui racontent leur histoire. Comme The Utopian, le plus puissant d'entre eux, dont la combinaison blanche est surpiquée de constellations qui évoquent le dieu grec Atlas, connu pour porter le poids du monde sur ses épaules. Son épouse, Lady Liberty, arbore une tenue bleu, blanc et turquoise, inspirée de l'architecture des 20's et dont les jambes sont recouvertes de motifs qui rappellent les papillons et les cigales. Leur ennemi juré, Skyfox, autrefois membre de L'Union de la Justice, qui a depuis retourné sa cape, est quant à lui vêtu d'un costume sombre, évoquant les pistoleros des westerns. Sa cape, justement, est confectionnée à partir d'une étoffe résistante à l'eau et inspirée des ailes de chauves-souris.Des enfants encore plus stylés que leurs parentsParents de jeunes adultes, les membres de L'Union de la Justice aimeraient bien voir leurs rejetons prendre leur suite. Ces superhéros d'aujourd'hui portent des costumes qui indiquent subtilement leur généalogie. C'est le cas de Paragon, dont la combinaison bleu et rouge est le mix parfait entre les tenues de son père, The Utopian, et de sa mère, Lady Liberty. Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Mark Millar (@mrmarkmillar)Mais aussi de The Flare Lire Plus >>
ven, Mai 07, 2021
Mode à la Une
Avec le film Cendrillon, sorti en 2015, Disney a offert aux fans de contes de fées un retour en enfance fantastique. Dans le rôle-titre de ce long-métrage signé Kenneth Branagh, l'actrice britannique Lily James. Un classique du cinéma au programme télé de M6 ce jeudi 6 mai 2021. Pour vous mettre en condition, on vous plonge dans la garde-robe de Cendrillon. Son look fétiche ? Une robe bleu pastel et des chaussures de verre, devenues iconiques dès la diffusion de Cendrillon version dessin animé Disney, en 1950. Depuis, ce costume fait rêver des générations d'enfants.© Walt Disney PicturesDerrière la robe portée par Lily James dans le film Disney de 2015 se cache le travail minutieux de la costumière Sandy Powell. La jupe de cette pièce est composée de huit couches de soie fine, alternant les déclinaisons de bleu, de turquoise et de lavande. Sans oublier les 111 000 cristaux Swarovski brodés le long de ce vêtement d'exception. "La robe devait être ravissante lorsqu'elle courait. Je voulais que ce costume ressemble à une peinture à l'eau", explique Sandy Powell. Aux pieds, des souliers en verre (et non en vair, comme dans le conte original de Charles Perrault, le vair étant une fourrure d'écureuil gris), eux aussi constellés de cristaux Swarovski. Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Cinderella (@disneycinderella)Les créateurs, tous fans de Cendrillon ?Chaque saison, les créateurs revisitent, sciemment ou non, la robe de Cendrillon. Il faut dire que ce conte de fées a bercé la jeunesse et façonné l'imaginaire de cohortes d'enfants. En France, selon un classement de Business Insider paru en 2020 et mis au point avec l'institut Yougov, il s'agit même du 5ème film Disney préféré des sondés, derrière Blanche-Neige et les 7 nains, Bambi, Le Livre de la Jungle et l'indétrônable Roi Lion. Dès lors, ce n'est pas une surprise que l'univers de Cendrillon infuse les créations des designers. Leurs adaptations de cette robe mythique, plus ou moins fidèles et plus ou moins romantiques, ont toutes en commun leur belle couleur bleu ciel qui laisse songeur. Rien qu'en 2021, il suffit de jeter un œil, aux collections de Roksanda, Sportmax, Alberta Ferretti, Elie Saab ou encore Moschino pour trouver des robes d'inspiration Cendrillon. Voir cette publication sur Instagram Lire Plus >>
jeu, Mai 06, 2021
Mode à la Une
Quelques mois après le décès du créateur japonais Kenzo Takada, qui s'est éteint le 4 octobre 2020 à Neuilly-sur-Seine des suites du Covid-19, ses collections personnelles font l'objet d'une vente aux enchères organisée par la maison Artcurial.Notez la date dans votre calendrier ! Ce 11 mai 2021, quelque 600 pièces de mobilier ayant appartenu au designer seront proposées aux plus offrants. Des canapés, un piano à queue Pleyel, des luminaires, des photographies ou encore des tableaux de la main de Kenzo lui-même, autant d'objets qui décoraient l'appartement du créateur, installé depuis quinze ans au cœur de Saint-Germain-des-Prés, à deux pas de l'hôtel du Lutetia. La vente aux enchères déco de Kenzo Takada a commencé ! Comme un dernier hommage au créateur de mode disparu fin 2020 des suites du coronavirus, Artcurial a réunit près de 600 lots. Quelles sont les pépites déco mises en vente et à quels prix ? On vous dit tout pour faire LA bonne Lire Plus >>
jeu, Mai 06, 2021
Mode à la Une
C'est la grand-messe de la fashion sphère. Chaque année, célébrités, créateurs et mannequins se pressent au Met Gala. Le Met, c'est le petit nom du Metropolitan Museum of Art, musée new-yorkais sur les marches duquel les héroïnes de Gossip Girl avalent tous les midis leurs déjeuners (un yaourt nature, en gros) et ourdissent leurs complots machiavéliques. Ce lieu de culture abrite en son sein le Costume Institute, un département qui réunit des archives modes colossales. En tout, 35 000 vêtements et accessoires, qui datent pour les plus anciens du XVème siècle. Inauguré en 1946, le Costume Institute a pour particularité d'être un établissement auto-financé. C'est pour cette raison que depuis la fin des 40's, un gala payant, le Met Ball ou Met Gala, réunit la crème de la mode et de la bonne société américaine. Des invités qui mettent la main au portefeuille pour participer, puisque le ticket d'entrée, lors du Met Gala 2019, s'élevait à 30 000 dollars ! A moins d'être invité à la table d'une marque, qui elle, déboursait 275 000 dollars pour pouvoir accueillir ses convives. Co-présidente du Met Gala depuis 1995 : la papesse de la mode elle-même, Anna Wintour, rédactrice en cheffe du Vogue US. Depuis sa nomination à la tête de l'événement, elle a réuni plusieurs centaines de millions de dollars pour le Costume Institute, qui après deux ans de travaux a rouvert en 2014 sous le nom d'Anna Wintour Costume Center. Mais depuis le début de la pandémie de coronavirus, les galas du Met, qui se tiennent traditionnellement le premier lundi de mai, sont annulés. En ligne, en revanche, ils ont bel et bien lieu grâce à une poignée de passionnés.High Fashion Twitter démocratise le Met Gala depuis 2019High Fashion Twitter est une communauté, qui s'est développée sur Twitter, donc, réunissant des milliers de fans de mode à travers le monde. Si Instagram est le réseau social favori des modeux, puisqu'il est basé sur son medium de prédilection, l'image, la High Fashion Twitter ("hf twitter" pour les initiés) décrypte les tendances, ergote sur les dernières collections et discute l'héritage des couturiers décédés en 140 caractères. En 2019, l'une de leurs membres, Aria Olson, décide de démocratiser le Met Gala, événement que suit avec attention la hf twitter, en incitant tout le monde à y participer sur Internet. L'idée : s'inspirer du thème de la soirée et poster ses looks sur les Lire Plus >>
jeu, Mai 06, 2021
Mode à la Une
chanel-croisiere-defile-provence-2021-2022
Pour la collection croisière 2021-2022, Virginie Viard fait souffler un vent punk sur le vestiaire Chanel. Si l'on retrouve tous les codes de la maison - le tweed, la petite robe, les perles - l'esprit se veut résolument rock. Les mannequins arborent ici des bas résilles et glissent des t-shirts imprimés sous leurs tailleurs. Les accessoires poussent l'extravagance jusqu'au bout, tradition instituée par Karl Lagerfeld. Ici, on a d'yeux que pour le sac matelassé jarretière ou le piercing de lèvres à double C, venant pimenter ce vestiaire noir et blanc sublimé par la couleur de la pierre des Carrières de Lumières. Look du défilé croisière Chanel 2021-2022 aux Baux-de-Provence © ChanelC'est dans ce lieu magique des Baux-de-Provence que la maison a décidé de présenter sa collection. Il n'est pas rare que la marque quitte son habituel Grand Palais pour montrer sa croisière dans des endroits paradisiaques, invitant au voyage. Après Cuba ou Séoul, le Covid avait eu raison du défilé 2021 prévu à Capri l'an dernier. C'est donc sur le sol français - à l'image du défilé Arts et Métiers présenté au château de Chenonceau - qu'aura cette fois eu lieu la présentation, dévoilée au monde ce 4 mai. Chanel croisière 2021-22 : une collection sous le signe de CocteauUne destination loin d'avoir été choisie au hasard. La collection met à l'honneur la relation entre Coco Chanel et Jean Cocteau. C'est ces carrières que ce dernier avait choisi comme lieu de tournage pour son film Le Testament d'Orphée. Entre la mythique créatrice et le poète existait une amitié profonde mais aussi une admiration mutuelle. "La plus grande couturière de son époque", comme la qualifiait l'artiste, a ainsi dessiné de nombreux costumes pour plusieurs pièces de l'écrivain. Cette fois, ce sont des imprimés très inspirés de Cocteau que l'on retrouve sur des vêtements Chanel. Le final, un lâché de colombes, a tout d'un hommage. Une nouvelle fois, c'est une facette de Gabrielle Chanel que la maison met à l'honneur. En guise de teaser, le célèbre duo Inez & Vinoodh avait aussi tourné des vidéos nous présentant l'appartement de la femme de mode, gardé intact au 31 rue Cambon. Plus que jamais, l'héritage de la fondatrice plane sur la marque et sur cette nouvelle collection. Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par CHANEL (@chanelofficial) Lire Plus >>
mar, Mai 04, 2021
Mode à la Une
19 octobre 1977. Les cinémas français projettent le film Star Wars : Un nouvel espoir pour la première fois. Les spectateurs découvrent sur grand écran l'univers fantastique de George Lucas et les tribulations de princesse Leia, de Han Solo et de Chewbacca. Des héros qui marquent pour toujours le 7ème art et par effet de ricochet, la mode aussi, puisque quarante-quatre ans plus tard, les créateurs continuent d'être inspirée par la saga la plus célèbre du monde. A l'occasion de la journée Star Wars, qui tombe tous les ans le 4 mai (la célèbre punchline du film "Que la force soit avec vous" se traduit par "May the Force be with you", en anglais. Phonétiquement, les trois premiers mots sonnent comme "May the Fourth", soit "le 4 mai" en français, ce qui explique le choix de cette date). Passage en revue de toutes les fois où Star Wars s'est invité dans les collections des créateurs.Top imprimé Dark Vador au défilé automne-hiver 2014-2015 de Preen by Thornton Bregazzi © PIXELFORMULA/SIPAQuand les shootings de Vogue rendent hommage à Star Wars Dès 1977, l'édition américaine du Vogue flaire le potentiel du film et imagine une série mode intitulée The Force of Fur (La force de la fourrure), avec C-3PO, le droïde de protocole (sorte de robot) doré de Star Wars encadré par deux mannequins emmitouflées dans des manteaux poilus que ne renierait pas Chewbacca. En 1999, rebelote. A l'occasion de la sortie de La Menace Fantôme, Vogue US commande au photographe de mode Irving Penn une série nommée "Star Wars Couture", shootant les costumes portés par Padmé Amidala, incarnée par Natalie Portman dans le film, comme des vêtements de créateur. Pour porter la très photogénique robe rouge et dorée ou la voluptueuse robe blanche de l'épisode I de la saga, c'est la mannequin française Audrey Marnay qui a été choisie.La reine Padmé Amidala incarnée par Natalie Portman © Sipany/SipaStar Wars, source d'inspiration récurrente pour les designersEt quand les créateurs s'emparent de Star Wars, cela donne des hommages plus ou moins directs. Il en est ainsi de Nicolas Ghesquière, qui lorsqu'il officiait chez Balenciaga a coiffé pour la collection printemps-été 2012 tous ses mannequins d'un chapeau ressemblant à s'y méprendre au casque de Dark Vador.Les coiffes à la Dark Vador de Nicolas Ghesquière pour le défilé printemps-été 2012 de Balenciaga © Rex Features/REX/SIPAPour Preen by Thornton Breggazi et Rodarte, les collections automne 2014 étaient Lire Plus >>
mar, Mai 04, 2021
Mode à la Une
Six minutes. C'est le temps qu'il aura fallu à la photo postée par Billie Eilish de sa couverture du Vogue anglais pour dépasser le million de likes sur Instagram. Devant l'appareil du photographe Craig McDean, la chanteuse de 19 ans apparaît dans un corset et une jupe rose poudré, réalisés pour l'occasion par le directeur artistique de la maison Gucci, Alessandro Michele. Avec ses cheveux blonds bouclés et ses gants, la star s'inspire de l'univers des pin-up hollywoodiennes, une esthétique loin de celle qu'on lui connaît. "Je n'ai littéralement jamais fait quelque chose de la sorte", confie-t-elle à la journaliste Laura Snapes dans l'interview qui accompagne le photoshoot. Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par BILLIE EILISH (@billieeilish)Il est vrai que jusqu'ici, le public associait Billie Eilish à ses cheveux noirs et verts et ses vêtements extra-larges, résolument dark. Elle avait confié dans une campagne Calvin Klein arborer ce style pour que personne ne puisse émettre d' "opinion car ils n'ont pas vu ce qu'il y avait en dessous". "Je m'habille de la façon dont je m'habille parce que je n'aime pas que vous, tout le monde, me jugiez, ou attribuiez (à mon corps) une taille", expliquait-elle aussi au GQ anglais. Aujourd'hui, elle est décidée à montrer une nouvelle facette d'elle-même, tout en exigeant du respect. "Montrer son corps et montrer sa peau - ou ne pas le faire - ne devrait pas vous enlever le moindre respect", déclare la chanteuse. Aux détracteurs qui lui demanderaient pourquoi porter un corset et de la lingerie quand on soutient le mouvement body-positive, elle rétorque : "Mon truc est que je peux faire tout ce que je veux. (...) L'important est ce qui vous fait vous sentir bien."Billie Eilish : une influence mode considérableLe nouveau style de Billie Eilish est devenu le sujet de conversation de tout Internet. En dépassant le million de likes aussi rapidement, son post Instagram a battu le record détenu jusqu'ici par la photo dévoilant au monde ses nouveaux cheveux blonds. Une preuve, s'il en fallait encore, du pouvoir de l'artiste. Rien d'étonnant que la marque Jewellerybox, après avoir analysé Instagram et Google, ait déclaré Billie Eilish personnalité la plus influente de la mode. Voir cette publication sur Instagram Une Lire Plus >>
lun, Mai 03, 2021
Mode à la Une
Notre sélectionTissus cotonRuban de mesureMachine à coudre électronique Enfile-aiguilleSommaireTuto et patron pour coudre un masqueFaire un masque sans machineFaire un masque bandanaFaire un masque en crochetNouvel indispensable du quotidien, le masque de protection accompagne toutes nos sorties. Pour limiter le coût écologique et économique du masque chirurgical, qui doit être jeté à la poubelle toutes les 4 heures, passer au masque en tissu lavable apparaît comme une excellente solution. Encore mieux : les adeptes du do it yourself peuvent le réaliser de chez eux. En suivant scrupuleusement les recommandations du masque AFNOR, il est même possible de confectionner un masque en tissu de catégorie 1, qui filtre au moins 90% des particules et est recommandé pour éviter la propagation des variants du coronavirus, plus agressifs. Ne vous reste plus qu'à lire les 12 étapes de ce tuto pour coudre un masque en tissu réutilisable original. A vous de jouer.Comment coudre un masque de protection à la machine (ou sans) ?Si vous êtes équipés, vous pouvez également coudre un masque de protection. Découvrez toutes les étapes réalisées avec la couturière et modéliste Clotilde J. D. Faure. Matériel nécessaire pour le masque de protectionDu tissus type coton tissé assez serré et en bon état (plus de détails sur le document de l'AFNOR)De l'élastique (si vous n'avez pas d'élastiques les remplacer pas des rubans ou des biais plus longs)Une règleUn fer à repasserUne machine à coudre Lire Plus >>
mer, Avr 28, 2021
Mode à la Une
masque-artisanal-acheter-tissu-lavable
SommaireMasque en tissu made in FranceMasque en tissu EtsyMasque en tissu de couturièreMasque en tissu de marques• Masque Adidas• Masque Nike• Masque LacosteMasque en tissu noirMasque en tissu originalIls finissent leurs vies sur les pelouses des jardins, dans le sable au bord de la mer, sur les trottoirs… Depuis le début de la pandémie, les masques jetables échouent de plus en plus souvent dans la nature, abandonnés par des usagers bien peu civiques. Toolate, un artiste niçois, en a récolté 50 qu'il a encadrés avant de les exposer dans les rues de Paris en novembre dernier. C'est l'un des dommages collatéraux causé par les masques chirurgicaux, qui doivent être jetés (à la poubelle, évidemment) après 4 heures d'utilisation. Pour limiter la facture économique et écologique, les masques en tissu constituent une bonne alternative. Ce qu'ont bien compris les marques de textile. Les équipementiers sportifs ont tous sorti leurs versions du masque en tissu lavable. Masque Lacoste, masque Adidas, masque Nike, à vous de choisir. Chez Uniqlo, on mise sur la technicité de l'enseigne avec un masque noir ou blanc extra léger sur la peau. Quant aux jeunes créateurs, ils ne lésinent pas sur les bonnes idées pour inventer des masques en tissu originaux grâce aux chutes de matières qui dorment dans leurs studios. Attention, cependant.! Face aux variants britannique, indien, sud-africain et brésilien du coronavirus, plus agressifs, les autorités sanitaires recommandent le port de masque de protection de catégorie 1. Les masques en tissu de catégorie 1 sont identifiables en un clin d'œil puisque depuis le 1er mars 2021, ils affichent la mention "Filtration supérieure à 90%" sur leur emballage. Les masques dits "grand public" ne sont pas des dispositifs médicaux, ils ne se substituent pas aux gestes barrière.Pour être efficaces, ils doivent respecter les normes AFNOR, notamment se composer de deux couches de toile de coton (ou un tissu non-tissé en polypropylène), enserrant une couche de viscose (soie artificielle), de polyester ou de polyamide pour les masques classiques, ou trois couches de toile de coton.Le masque doit être lavé correctement après chaque utilisation ou au bout de 4h de port.1- Masques en tissu made in FranceEt si l'achat d'un masque était le bon moment pour s'engager ? Après le scandale révélé par le New York Times des masques chinois issus du travail forcé de la minorité des Ouïgours, il semble aller de soi d'agir de manière responsable. La solution Lire Plus >>
mer, Avr 28, 2021
Mode à la Une
andray-day-oscars-2021
Si les amoureux du cinéma suivaient de près le palmarès de cette édition 2021 des Oscars, ce 25 avril, les amoureux de mode n'avaient d'yeux que pour le tapis rouge. Moment phare pour tous les fans de l'exercice, le red carpet de la prestigieuse cérémonie est toujours le moment pour les stylistes de tout donner. L'occasion de rêver sur des tenues de gala mémorables mais rarement portables au quotidien. Pourtant, les plus fins observateurs ont remarqué l'émergence d'une tendance que l'on peut appliquer aux tenues de tous les jours : celle du ventre exposé. Andra Day sur le tapis rouges des Oscars, le 25 avril 2021 © Matt Sayles / A.M.P.A.S. via SipL'exemple le plus brillant, au propre comme au figuré, est sûrement l'ensemble doré signé Valentino de l'actrice Carey Mulligan. Si la couleur ou la circonférence du modèle ont tout d'un classique du tapis rouge, la tenue est rendue moderne en préférant à la robe un ensemble jupe et bandeau. Toute aussi étincelante, la jeune Andra Day révèle son ventre dans un jeu de découpe savamment orchestré sur sa robe Vera Wang. Un effet stylisque que l'on retrouve aussi sur l'une des tenues les plus commentées de la soirée : la robe jaune étincelante de Zendaya, elle aussi signée Valentino. Le bandeau est cette fois une illusion, crée pas un jeu de découpe, sorte d'hybridation parfaite des deux modèles cités précédemment. Après l'avènement du décolleté, de la jambe ou du dos sur le tapis rouge, cette année, c'est le ventre qui remporte tous les suffrages. Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Zendaya (@zendaya)La tendance s'adopte au quotidien Loin des tapis rouges, le trait stylistique s'exporte à la vie quotidienne. Si les traînes sont laissées au placard, le ventre lui se montre bien grâce à l'une des pièces les plus convoitées du moment : le crop top. A la manière des stars des Oscars, le nombril reste, lui, bien caché puisque la tendance consiste à le porter avec des pièces taille haute. A la ville, il s'arbore notamment sous des blazers et des pantalons assortis pour un look working girl, ou avec un jean brut et une veste oversized pour une allure plus casual. Pour les soirées d'été, l'ensemble crop top et jupe taille haute s'affirme aussi comme l'alternative stylée à toutes les Lire Plus >>
mer, Avr 28, 2021
Mode à la Une
wejdene-shein-collection
Wejdene continue de surfer sur le succès. A tout juste 17 ans, la chanteuse enchaîne les tubes et est devenue une personnalité influente. Sur Instagram, ils sont désormais plus de 2,2 millions à la suivre. Normal que les marques se l'arrachent. C'est avec la marque de fast-fashion chinoise Shein que la jeune femme collabore. Pouvant déjà se targuer d'être l'égérie pour la France, la jeune femme continue sa collaboration en dessinant cette fois une collection complète. Wejdene signe une collection avec la marque Shein © SheinGarantie "à son image", la collection de Wejdene suit un mot d'ordre : proposer une garde robe "street-glam". On y retrouve une dizaine de pièces faites pour le quotidien dans des tons sobres, du kaki au blanc en passant par le beige et le noir. L'idée : que les aficionados de la chanteuse puissent se composer tout un dressing de pièces basiques, parfaites pour se créer des looks inspirés de leur idole. Pour les plus fans, plusieurs tops arborent fièrement le nom de la star. On y retrouve aussi une petite robe noire, un blazer cropped, une chemise blanche et même des sacs. La collection est disponible depuis le 23 avril sur le site français de Shein. Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par TU HORS DE MA VUE (@wejdene.bk) Wejdene, la nouvelle star de la chansonIl y a fort à parier que les jeunes fans de la chanteuse se ruent sur ces produits. En seulement quelques mois, Wejdene est devenue une star pour toute une génération qui l'a connue sur TikTok, où son single Anissa est devenu un tube. Depuis, elle a sorti son premier album, 16 (une référence à son âge), ainsi qu'une réédition de ce dernier. Fans de sa musique, ses admirateurs suivent aussi son style, ce dont elle a bien conscience. Comme elle l'explique au journal 20 minutes : "Je me dis qu'il y a peut-être des petites que j'inspire aussi. Et j'essaye de ne pas trop mettre de marques de luxe parce que je n'ai pas envie de mettre une distance avec les petites filles qui me suivent et qui n'ont pas forcément les moyens." Avec cette collection Shein, ces dernières seront servies. Lire Plus >>
mar, Avr 27, 2021
Mode à la Une
L'aventure aura été de courte durée. Ce 26 avril, le groupe de luxe LVMH a annoncé via communiqué la fin de l'ère Felipe Oliveira Baptista chez Kenzo. "Le contrat entre Kenzo et Felipe Oliveira Baptista arrivera à son terme à la fin du mois de juin 2021, date à laquelle il quittera ses fonctions", peut-on lire. L'annonce fait l'effet d'une petite bombe chez les admirateurs du créateur portugais puisque rien ne laissait présager un arrêt aussi brutal après à peine deux années de service. Si son passage au sein de la vénérable maison parisienne aura été marquée par la pandémie, cela n'a toutefois pas empêché Felipe Oliveira Baptista de montrer au monde sa vision pour Kenzo. Désireux de rester fidèle à l'ADN de Kenzo Takada, décédé en octobre dernier, il imagine un dressing pour des citadins désireux d'évasion. Un travail salué par le mythique créateur japonais avant son décès. Loin des sweats à gros logos devenus la signature de la marque sous l'égide de ses prédécesseurs, Humberto Leon et Carol Lim, Felipe Oliveira Baptista présente des vêtements modernes et chics, faisant la part belle à des imprimés audacieux. Sa dernière collection automne-hiver 2021, présentée en vidéo, a été unanimement saluée par la critique. Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par felipeoliveirabaptista (@felipeoliveirabaptista)Felipe Oliveira Baptista, créateur à succèsLa direction de Kenzo n'a pas encore annoncé qui officiera comme directeur artistique passé juillet. Felipe Oliveira Baptista a, lui, salué le travail des équipes de la marque, se déclarant "très honoré de (s)''être mis au service de cette magnifique maison, de l'héritage de son fondateur Kenzo Takada". Il n'a pas donné d'indices quant à la suite de ses projets, attendus de pied ferme par le monde de la mode. Né en 1975 aux Açores et formé à Londres, Felipe Oliveira Baptista a vite été remarqué par l'industrie de la mode, notamment grâce à son Grand Prix du festival de Hyères, en 2002, ou celui de l'ANDAM en 2003. En 2010, il est nommé directeur artistique de la marque Lacoste, où il exerce pendant huit années couronnées de succès. Sa prochaine aventure sera, sans aucune doute, suivie avec attention. Lire Plus >>
mar, Avr 27, 2021
Mode à la Une
Le monde de la mode est en deuil : le Covid 19 lui a enlevé l'un de ses plus grands noms, qui n'avait que 59 ans. Alber Elbaz, créateur israélo-américain qui a profondément marqué la mode du début du siècle s'est éteint. C'est le groupe de luxe Richemont, avec lequel l'homme venait de lancer sa nouvelle marque, qui a fait part de la triste nouvelle dans un communiqué de presse, d'abord sans citer la maladie, puis en la confirmant dans un second temps. "C'est sous le choc et avec une énorme tristesse que j'ai appris le décès soudain d'Alber, écrit Johann Rupert, président du groupe. Alber avait la réputation méritée d'être l'une des figures les plus aimées et brillantes de l'industrie. (...) Il était un homme d'une incroyable chaleur et d'un grand talent, sa vision singulière, son sens de la beauté et de l'empathie laisseront une empreinte indélébile." Suzy Menkes, grand nom des médias de la mode (Vogue, Harper's Bazaar, International Herald Tribune...), lui a rendu hommage ainsi sur son instagram : "Albert Elbaz, ce styliste si spirituel, avisé et fantasque, qui mettait les femmes au premier plan, a quitté ce monde après un combat de trois semaine contre la Covid. (...) Mes condoléances à la famille d'Alber, ainsi qu'à son compagnon Alex Koo." Lire Plus >>
dim, Avr 25, 2021
Mode à la Une
La pandémie mondiale aura-t-elle eu raison des talons hauts ? La chaussure vertigineuse, plus propice à toutes les sorties désormais prohibées qu'à une balade sportive dans un rayon de dix kilomètres, semble difficilement compatible avec les mesures de confinement et autres journées de télétravail. En 2020, les ventes de chaussures à hauts talons auraient ainsi dégringolé de 45% d'après le NPD Group, entreprise américaine d'étude de marché. Alors que 2021 sonne l'espoir d'une lumière au bout du tunnel, un retour à la vie normale pourrait-elle marquer le comeback du stiletto ? Patience encore. D'après le Women's Wear Daily, les acteurs de l'industrie n'imaginent pas une ruée vers l'escarpin à l'automne prochain. Selon les acheteurs interrogés par le quotidien, un retour semble peu probable pour la prochaine saison… voir même les prochaines saisons ! Le phénomène serait plus profond qu'une simple question de mesure sanitaire. Selon le NPD Group toujours, 70% des consommateurs qu'ils étudient auraient prévu de s'habiller de manière moins formelle qu'avant la pandémie une fois celle-ci derrière eux. Le Covid pourrait bien avoir totalement transformé notre manière de nous habiller. Une fois le confort goûté, difficile de s'en séparer. Qui remplacera le talon haut ? Par quoi remplacer les talons hauts ? Le WWD note l'émergence d'une pièce dont l'avènement pourrait bien avoir lieu à l'automne : le sabot. Sur les défilés, cette chaussure redore son blason depuis déjà quelques saisons et s'impose comme la solution parfaite aux temps qui courent. Son confort et sa manière pratique de s'enfiler sont indéniables, tout en restant une pièce travaillée et stylée. Les maisons de luxe ne s'y trompent pas et proposent déjà des versions très mode du fameux soulier. Autre option : les bottes et bottines d'aspect utilitaires qui devraient revenir en force. Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Crocs Europe Official Account (@crocseurope)Mais pas sûr qu'il faille tout bonnement enterrer le talon. Après de longs mois de jogging et pyjama, l'envie de tout donner lorsqu'il s'agit de s'habiller pourrait tout de même en séduire plus d'un. De nombreux amoureux de mode continuent d'ailleurs d'acheter des pièces fortes sans même avoir l'occasion de les porter. Le shopping apparaît comme un moyen de tenir le coup et de garder l'espoir. Une partie de la clientèle pourrait bien se ruer sur les chaussures à plateforme Lire Plus >>
jeu, Avr 22, 2021
Mode à la Une
Billie Eilish déplore son style : "Je ne me suis jamais sentie désirée"

La chanteuse américaine Billie Eilish s'est confiée au magazine "British GQ" sur son succès fulgurant, son style particulier, mais aussi sa vie amoureuse pas toujours évidente. La jeune femme déplore se sentir "enfermée" dans son personnage décalé.

La jeune femme s'est évidemment vue courtiser par les grandes maisons de mode, de Burberry à Gucci en passant par Chanel, dont elle s'approprie les codes sur les tapis rouges en prenant soin de rester toujours 100% fidèle à elle-même. Une attitude qui a séduit : en 2019, Billie Eilish devient égérie Calvin Klein. L'année suivante, elle lance même avec

En 2021, l'influence fashion d'une personnalité se mesure à sa présence en ligne. La marque Jewellerybox l'a bien compris. Pour établir leur classement des noms les plus influents de la mode, ils sont allés scruter le nombre de recherches Google faites à propos de ces personnalités mais aussi leur nombre d'abonnés sur Instagram et leur taux d'engagement sur la plateforme (comprenez, le pourcentage de followers likant et commentant activement leurs publications). Une méthodologie qui a permis de décerner le convoité titre à une toute jeune artiste qui, du haut de ses 19 ans, est devenue un véritable phénomène : la chanteuse Billie Eilish. En seulement un album, la chanteuse a autant conquis le grand public que ses pairs. Elle peut ainsi se targuer d'avoir déjà gagné cinq Grammy Awards, le plus prestigieux des prix musicaux américains. De quoi faire exploser l'intérêt autour de la jeune femme : en 2020, ce ne sont pas moins de 159 800 000 recherches la concernant qui ont été réalisées. Sa cote de popularité n'a pas cessé de grimper, la faisant cumuler, désormais, plus de 76 millions d'abonnés sur Instagram qui réagissent en masse à ses photos. Le titre de "personnalité la plus influente de la mode", c'est haut la main qu'elle le décroche. Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par BILLIE EILISH (@billieeilish)Billie Eilish, égérie Calvin Klein et H&MD'autant que Billie Eilish s'est faite remarquer autant pour ses prouesses musicales que pour son style et ses vêtements, partie intégrante de son esthétique dark. Ses looks oversized aux accents sportswear ne sont pas seulement devenus sa signature, ils ont aussi été imités en masse. Lire Plus >>
mar, Avr 20, 2021
Mode à la Une
Du haut de ses 24 ans, Maisie Williams, connue de tous pour son interprétation d'Arya Stark dans Games of Thrones, a été nommée ambassadrice mondiale du développement durable par le géant suédois H&M. Le rôle est d'ampleur pour la jeune actrice, dont la première mission est de taille : sensibiliser à une mode plus responsable et écologique. Un projet que développe la marque de fast-fashion, soucieuse de s'offrir une image green. Cette dernière a d'ailleurs annoncé son objectif de n'utiliser plus que des matériaux recyclés ou de sources durables d'ici 2030. Première étape de ce programme, la possibilité pour les fans de gaming (un univers qui séduit de plus en plus les marques de mode comme Gucci) de retrouver Maisie Williams de manière virtuelle, dans le jeu vidéo Animal Crossing. Son personnage apparaîtra aux côtés de celui de Pascal Brun, directeur du développement durable chez H&M, sur Loop Island, une île accessible aux joueurs. Là, ils pourront échanger sur le thème de la mode circulaire et même recycler leurs vêtements virtuels. Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Maisie Williams (@maisie_williams)Maisie Williams : icône mode engagéeMais ce n'est qu'un début pour Maisie Williams qui assurera son rôle d'ambassadrice tout au long de l'année. Elle y figurera notamment sous forme d'avatar. L'actrice a été recréée en 3D par le Goodbye Kansas Studio, pointure dans le domaine, afin de créer des campagnes futuristes dont les messages seront, eux, bien dans l'air du temps. Des occasions pour Maisie Williams de faire passer aux clients de H&M des valeurs qui lui sont chères, elle qui ne manque jamais de clamer haut et fort ses convictions. Mais en plus d'être engagée, Maisie Williams est aussi stylée, de quoi en faire la personne de choix pour la marque de mode. S'affichant dans des publicités comme en couverture de magazines, la jeune femme est devenue est une fidèle des fashion weeks. Avec son petit ami, Reuben Selby, ils ont fait sensation lors des dernières semaines de la mode parisienne, apparaissant notamment dans des looks assortis aussi originaux que stylés. Voir cette publication sur Instagram Une publication partagée par Maisie Williams (@maisie_williams)La jeune femme séduit désormais des maisons installées et vénérables, comme Dior, comme des jeunes labels pointus tels Lire Plus >>
mar, Avr 20, 2021
Mode à la Une
Spread the love
Translate »