Accueil / International / Maghreb / Kabylie / Nour Ould Amara décédé
Nour Ould Amara décédé

Nour Ould Amara décédé

Le défunt animait une émission d’apprentissage de la langue Amazighe sur BRTV : Nour Ould Amara enterré au village Koukou (Aïn El Hammam)

Décédé mardi dernier, à Paris, à l’âge de 43 ans, des suites d’une longue maladie, le militant et enseignant infatigable de la langue Amazighe Nour Ould Amara a été enterré, dimanche, au cimetière de son village natal Koukou, dans la commune d’Aït Yahia, daïra de Aïn El Hammam, à 50 kilomètres au Sud-Est du chef-lieu de la wilaya de Tizi-Ouzou, en présence d’une foule assez nombreuse, composée des membres de sa famille, des enseignants et chercheurs en Tamazight, des représentants du mouvement culturel berbère, le directeur de la culture de la wilaya de Tizi-Ouzou ainsi que des citoyens anonymes, a assisté à l’enterrement de ce militant sincère du recouvrement de l’identité nationale qui a voué sa jeunesse à l’enseignement de la langue Amazighe. La dépouille mortelle du défunt Nour Ould Amara a été rapatriée de France, samedi dernier et une veillée funèbre lui a été organisée la nuit de la même journée au domicile familial. Installé en France depuis 2000, ce militant s’est engagé dans l’enseignement et l’apprentissage de la langue Tamazight à travers une émission intitulée «Timsirin N’Tamazight» sur la chaîne Berbère Télévision (BRTV).

De : Mohammed AMROUS

Spread the love

A propos Meriem News

Voir aussi

Le commerce des mots clés, dans le Far West Internet, va t il nous générer un nouveau type de hors la loi, les proxénètes digitaux ?

Le commerce des mots clés, dans le Far West Internet, va t il nous générer un nouveau type de hors la loi, les proxénètes digitaux ? Il est toujours important de rappeler que l'utilisation détournée et négative de certains mots clés est nuisible dans certains contextes et et avoir de graves conséquences sociétales liées à ce genre d'usage digital dans ce monde numérique.

Laisser un commentaire

Translate »