Accueil / International / Maghreb / Kabylie / Article concert Akli Yahiatene
Article concert Akli Yahiatene

Article concert Akli Yahiatene

Il était en concert à la Maison de la culture Mouloud Mammeri
Akli Yahiatène retrouve Tiz-Ouzou
C’est incontestablement l’un des spectacles les plus attendus, il était le 16 aout dernier à la Maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou. Et pour cause ! Akli Yahiatene sera à l’affiche. Le doyen des artistes kabyles en activité montera, à nouveau sur scène, pour une énième soirée de sa longue et riche carrière. Ce soir donc, nombreux seront les admirateurs de ce monument de la chanson kabyle authentique à se faire un plaisir de réécouter celui qui a réussi à fédérer toutes les générations. Akli Yahiatene est, en effet, un artiste susceptible d’attirer un public de 7 à 77 ans. Dans tous ses galas, il n’est pas rare de trouver des jeunes avec des cheveux gominés et des vieux enturbannés. La gente féminine est aussi séduite par le chanteur, et ce soir, le lieu se prête à merveille pour voir des femmes, seules ou accompagnées, accourir aux guichets pour se payer une place pour le spectacle. C’est pour dire qu’Akli Yahiatene est un artiste qui ne laisse personne indifférent. Son style, unique dans les anales de la chanson kabyle, mérite qu’il soit enseigné dans les écoles de musique, lui qui s’est frayé un chemin dans la chanson il y a plus d’un demi siècle. Artiste autodidacte, Akli Yahiatene s’est fait un nom en côtoyant, dans les années 50, des ténors de la musique algérienne. Celui qui l’avait le plus marqué est le chef d’orchestre Amraoui Missoum. C’était en France, au milieu des années cinquante, où Akli Yahiatene avait composé l’essentiel de ses chansons. Militant de la cause nationale, Akli Yahiatene a connu les affres de la prison coloniale. C’est durant l’un de ces séjours dans les geôles, en 59, qu’il composa Yal Menfi et Ya Moujarrab, deux titres écrits en arabe populaire qui lui valent la reconnaissance de ses pairs et lui ouvrent la voie du succès. Nombreux sont les artistes de la nouvelle génération à reprendre les chansons de Akli Yahiatene, preuve en est que l’enfant d’Ath Mendes, du haut de ses 78 ans, reste toujours collé à l’actualité. Son riche répertoire fait de lui un artiste atypique qui touche à tous les sujets, dans un style devenu au fil des ans une vraie marque déposée.
Mohammed Amrous

Spread the love

A propos Team MN

Voir aussi

Cevital Interview Isaad Rebrab avec Meriem Belazouz pour Meriem News

Interview Flashback avec M. Issad Rebrab, Fondateur de Groupe Cevital #Algérie J’ai eu la chance …

Laisser un commentaire

Translate »