Azeffoun

LES ALLEES COUVERTES D’AIT RHOUNA Monuments funéraires mégalithiques rares, les allées couvertes d’ait rhouna ne sont connues en Algérie qu’en deux localités Ait rhouna à Azeffoun Tizi Ouzou et Ibarissen à Toudja Bejaia. Ces sépultures qui n’ont d’équivalent nulle part ailleurs au Maghreb méritent d’être protégées et sauvegardées.

 Elles représentent un grand intérêt en raison de leurs dimensions exceptionnelles, leurs aspects architecturaux et repère historique national et preuve physique d’une civilisation ancestrale.

Les allées couvertes d’Ait Rehouna signalées par G. CAMPS semblent tirer leur origine des sépultures collectives. Sous sa forme simple d’une allée couverte. Ces monuments constituent une petite nécropole littorale sur la côte de la région comprise entre Tigzirt et Azeffoun, au village Ait Rehouna, à 13 km à l’ouest d’Azeffoun.

Sur les flancs Est d’un promontoire dont le sommet est occupé par le village, se dressent les ruines d’une demi douzaine de sépultures, à quelques dizaines de mètres à peine de la route nationale n°24.Ces sépultures témoignent de l’existence d’une religion ayant l’idée de l’immortalité. Les morts étaient enterrés avec soins. Ces allées mégalithiques ont le même aspect et le même plan. De long, deux murs parallèles en blocs de grés de grandes dimensions allant jusqu’à trois (3) mètres de longueur dessinent une chambre allongée.

Les murs s’élèvent haut dépassant deux (2) mètres et couverts avec de grandes dalles en grès allant jusqu’à 3.25 m de long, 2.90m de largeur et 0.50 m d’épaisseur. Les allées couvertes d’Ait R’houna sont dans un état de dégradation très avancé. Ces monuments funéraires mégalithiques sont sérieusement menacés de disparition si aucune action n’est menée pour les sauvegarder. Les facteurs de dégradation et de destruction sont multiples.l’usure du temps, la densité de la végétation dans laquelle ils se trouvent, les intempéries sans oublier bien sur le facteur humain. La carrière d’extraction de pierre créée à quelques mètres de ces monuments a brutalement contribué à la destruction de ce patrimoine inestimable. Des glissements de dalles ont été enregistrés suite aux explosions de la dynamite utilisée dans cette carrière. Mohammed Amrous

Spread the love

A propos Meriem News

Voir aussi

Festival AraboFolies du 17 octobre au 3 novembre 2020

Festival AraboFolies du 17 octobre au 3 novembre 2020 Nouvelle formule, nouveau rythme, nouvelle allure …

Laisser un commentaire

Translate »