Accueil / Culture / Artistes / Grand Concert 100% Kabyle le 6 Janvier

Grand Concert 100% Kabyle le 6 Janvier

Grand Zénith de Paris spécial Yannayer 2958

Un gala 100% réussi !

Le Zénith de Paris organisé par les deux boites Akfadou et Méganet productions et qui s’est tenu dans la soirée du Dimanche 6 Janvier 2008 à l’occasion du 2958eme an berbère a été d’une grand réussite et à la hauteur de l’événement devenu une tradition: Un public en or ; Près de 6000 personnes étaient au rendez-vous au grand chapiteau du parc de la villette de paris19eme, une affiche assez riche et une organisation irréprochable, même le temps était clément-il n’y avait pas de pluie- chose qui ne faisait que rajouter du goût aux festivités.

Dès le début d’après midi de grandes foules, composées de jeunes et de moins jeunes, étaient rassemblées autours de la grande enceinte avec en main les posters des stars de la soirée, des banderoles et des drapeaux mais aussi des appareils photo afin de prendre des souvenirs. Beaucoup de familles étaient également au rendez-vous pour faire la fête.
Le gala était très riche en divertissement du fait que cette année les organisateurs ont voulu élargir la liste des chanteurs participants qui a atteint la dizaine. Aussi ont-ils tenu à exposer tous les styles de notre musique kabyle en offrant au public un tableau de variété aussi riche reflétant vraiment toutes les couleurs musicales kabyles; cette peinture qui se sent au lieu de se voir nous emmène en voyage à travers le temps où l’histoire et le présent se rencontrent et se communiquent au même ton. Le groupe Idebbalen de Ahmed Cherfaoui nous fait rappeler que notre musique a ses sources inépuisables et intemporelles où tout le monde pourra se désaltérer.

C’est une musique authentique qui s’impose et continuera à s’imposer à jamais car elle représente le réservoir de la musique actuelle mais aussi le miroitement d’une autre musique ; Celle qui ne s’inscrit pas dans la mode donc qui ne se démodera jamais. Fahem , Rabah Asma, Idourar et encore Lahlou ont prouvé une autre fois qu’ils sont l’héritage directe de ce patrimoine et que se sont eux le maillon fort qui relie vieille et jeune générations, et ce, tout en créant une fusion entre leurs aînés et leurs petits frères qui assureront la relève.

Si elles n’étaient pas là, Malika Yami et Karima auraient été le brin de charme qui manquerait à la soirée puisqu’elles représentent la chanson kabyle féminine toujours debout et qui s’impose continuellement.

La musique actuelle qui fait ravage ces derniers temps surtout chez les jeunes est celle connue pour ses rythmes à cadence non stop et ses paroles mixtes en kabyle et en français ; Guerbas, Said youcef et Iguercha étaient là pour mettre le feu d’une manière aussi tonitruante que le public se dégraisse à chaque tempo. Les jeunes stars ont fait démonstration d’une exubérance et aisance sur scène mais aussi d’un talent remarquable face à un public juvénile excité limite acharné. Est-ce un nouveau phénomène de société où les jeunes font leur révolution version fureur de vivre des années soixante aux USA ?

C’est un concert 100% Kabyle de grande variété auquel on a assisté Dimanche et dans lequel les organisateurs voulaient transmettre un message de conciliation et de réconciliation entre tous les éléments du puzzle artistique kabyle. Aussi pourrions-nous sortir avec cette moralité qui dit tout simplement qu’on peut faire la fête 100% « hna fi hna » et n’en manquer de rien.

Djillali DJERDI

Spread the love

A propos Meriem News

Voir aussi

Expositions Divas D’Oum Kalthoum à Dalida du 3 mars au 21 juillet 2021 à l’Institut du Monde Arabe

Expositions Divas D’Oum Kalthoum à Dalida du 3 mars au 21 juillet 2021 à l’Institut …

Laisser un commentaire

Translate »