Accueil / Culture / Artistes / Chanteur / OUM KALTHOUM , la Cantatrice du Peuple

OUM KALTHOUM , la Cantatrice du Peuple

OUM KALTHOUM

Lire le lien de sa vidéo: 

Oum Kalthoum  de son nom complet Oum Kalthoum Ibrahim al-Sayyid al-Beltagui, est une chanteuse, musicienne et actrice égyptienne. Née à Tmaïe El Zahayira (Égypte) à une date non déterminée et morte le3 février 1975 au Caire.
Issue dans une famille pauvre de trois enfants. Oum Kaltoum, a commencé à chanter très petite.
Sa voix inédite a fait d’elle la plus grande chanteuse du monde arabe, qu’on l’a surnommée l” Astre d’Orient “, ” la cantatrice du peuple ” ou ” La quatrième pyramide “.
Sa voix puissante et claire l’a rendue célèbre bien plus loin de l’Egypte.
Son engagement dans des œuvres caritatives lui valut le surnom de « cantatrice du peuple ».
Elle est considérée, plus de trente-cinq ans après sa mort, comme la plus grande chanteuse du monde arabe.

De sa voix puissante et claire (on raconte que Maria Callas aurait dit que Oum Kalsoum, avait une voix incomparable – 14000 vibrations / seconde), alors que la moyenne est de 70 000 vibrations/s. Oum Kalsoum chante la religion, l’amour et la nation égyptienne. Amie du président Jamal Abdel Nasser, elle constitue avec l’homme politique l’un des symboles les plus forts de l’unité nationale égyptienne.

Aujourd’hui, plus de 300 000 cassettes de la chanteuse se vendent annuellement dans son pays natal. La voix du ” Rossignol d’Egypte ” hante encore les cafés populaires du Caire, s’échappe des taxis, semble courir dans la brise alexandrine. Car comme le disent si bien les Egyptiens, il y a deux choses qui ne changeront jamais en Egypte : les pyramides et la voix d’Oum Kalsoum.
Lors de ses funérailles, plus de 5 millions de personnes ont suivi le cortège jusqu’au cimetière.
Elle devient elle ainsi le symbole des merveilles du Monde et fait briller la lumière de la vraie musique arabe.

Spread the love

A propos Meriem News

Voir aussi

“Ne me libérez pas, je m’en charge” Spectacle au Cabaret Sauvage avec la présence de Djura et Kamel Hamadi

“Ne me libérez pas, je m’en charge”, un spectacle musical sur le thème de la …

Laisser un commentaire

Translate »

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer