Accueil / International / Maghreb / Kabylie / la RN 24 renvoyée aux calendes grecques.
la RN 24 renvoyée aux calendes grecques.

la RN 24 renvoyée aux calendes grecques.

Tigzirt. La route Nationale 24 renvoyée aux calendes grecques.

Quand interviendra-t-elle la réouverture de la RN 24 ? C’est la question que pose tout le monde comme sujet et ordre du jour.

En dépit de la forte pression et des mouvements de protestations initiés par la coordination des citoyens de la daïra de Tigzirt, le mois de mars dernier, exercés à l’égard des autorités qui ont paralysé cette splendide station balnéaire, réputée pour ses atouts et potentialités touristiques qu’elle recèle tant historique, archéologique et écologique, La route nationale 24, un tronçon routier reliant la ville de Tigzirt à sa sœur jumelle dellys, fermée à la circulation depuis maintenant de plus 18 ans, n’est pas encore rouverte à la circulation. La question que pose les citoyens et commerçants est : Quand interviendra-t-elle la réouverture de la RN 24 ?
Rappelons que les raisons de cette fermeture sont d’ordre sécuritaire.
En effet ce tronçon de la RN24 traverse la forêt de Mizrana, une jungle si dense qui s’étale de l’extrême ouest de Tizi-Ouzou jusqu’à l’Est de la wilaya de Boumerdès que les groupes terroristes ont transformé en maquis et en base arrière depuis l’avènement et l’insurrection islamiste au début des années 1990 qui a bouleversé tout le pays.
Partout, ailleurs la situation sécuritaire se normalise et toutes les routes sont rouvertes à la circulation, celle-ci demeure fermée en dépit de nombreuse réclamation des citoyens de ces deux villes côtières. De ce fait, Plusieurs journées de grèves, pétitions, et requêtes adressées aux hauts responsables du pays, la route demeure fermée au dam des citoyens de Tigzirt.
Notons que les travaux de revêtement et de réhabilitation de cette route ont été déjà confiés et achevés à une entreprise privé de travaux publics nous a-t- on précisé

Cette fermeture cause à la localité de Tigzirt un déficit énorme, sur le plan économique, ressenti par les citoyens, particulièrement par les commerçants. En effet, les deux villes côtières, limitrophes de la vaste forêt de Mizrana, Tigzirt et Dellys en l’occurrence, sont reliées par deux routes nationales, à savoir la RN 24 et la RN 71. La première qui longe toute la bande côtière et traverse le massif forestier infesté par les groupes terroristes, est fermée à la circulation automobile depuis un peu plus de18ans maintenant, et son ouverture n’interviendra pas de sitôt.
«Il faut que l’Etat soit motivé et accélère entreprendre vite les démarches nécessaires pour sécuriser cette route et procéder à sa réouverture, car Tigzirt est pénalisée, étouffée par cette fermeture qui influence négativement l’activité commerciale dans cette station balnéaire réputée par sa vocation touristique», estime un commerçant. Ajoute à cela : « le but de défendre de mise en circulation ce tronçon relèvera de l’intérêt commun de toute la population de cette localité et celles des régions limitrophes, et cela en vue d’améliorer et de permettre une bonne rentabilité pour toute notre région. »

A rappeler que la réouverture de cette route est l’une des revendications permanente des citoyens de la région. Depuis la nuit de temps .ces deux régions côtières ont connu des échanges économiques important et la circulation de personne. Fermée depuis l’avènement du terrorisme vu qu’elle traverse la foret de Mizrana, de nos jours avec l’évolution de la situation sécuritaire et de la levée de l’état d’urgence, les citoyens jugent qu’il n ya aucune raison de la laisser fermée à la circulation. A signaler également que la longueur de ce tronçon est de 26km. La route est fermée au niveau du village Mazer du coté de Tizi-Ouzou et de lieu dit

13èm du coté de Boumerdès. L’on nous signale que la réouverture de cet axe routier interviendra après qu’une sécurisation soit mise en place à savoir l’implantation des postes de police avancés, et des un projet d’éclairage tout le long de cette route. D’ailleurs, on nous a indiqué que les postes avancés sus cités sont en chantier d’activité ,et que les forces des rangs de l’APN ont déjà effectué des opérations de ratissage au niveau de toute la forêt de Mizrana depuis l’entame des travaux de réhabilitation, et de bitumage sur la partie abimée pour sa sécurisation. Dans le sillage de la levée de l’Etat d’urgence, et de fait qu’elle soit réhabilitée les citoyens de région de Tigzirt lancent un appel des plus urgents aux autorités compétentes d’accélérer les démarches nécessaires pour se saisir de ce problème et procéder dans les plus brefs délais à la réouverture de ce tronçon routier reliant Tigzirt à Dellys afin de de redynamiser, ainsi, l’activité économique dans cette région, ce qui leur permettra ensuite de sortir du marasme et incitera les touristes à venir découvrir les attraits, tant historiques, culturels, écologiques; archéologiques et balnéaires, que recèle cette coquette station, qui jouit d’un ancrage historique qui remonte à des milliers d’années.

De : Mohammed Amrous

Spread the love

A propos Meriem News

Voir aussi

Le commerce des mots clés, dans le Far West Internet, va t il nous générer un nouveau type de hors la loi, les proxénètes digitaux ?

Le commerce des mots clés, dans le Far West Internet, va t il nous générer un nouveau type de hors la loi, les proxénètes digitaux ? Il est toujours important de rappeler que l'utilisation détournée et négative de certains mots clés est nuisible dans certains contextes et et avoir de graves conséquences sociétales liées à ce genre d'usage digital dans ce monde numérique.

Laisser un commentaire

Translate »