Accueil / Actualités / Le commerce des mots clés, dans le Far West Internet, va t il nous générer un nouveau type de hors la loi, les proxénètes digitaux ?

Le commerce des mots clés, dans le Far West Internet, va t il nous générer un nouveau type de hors la loi, les proxénètes digitaux ?

Le commerce des mots clés, dans le Far West Internet, va t il nous générer un nouveau type de hors la loi, les proxénètes digitaux ?
Il est toujours important de rappeler que l’utilisation détournée et négative de certains mots clés est nuisible dans certains contextes et peut avoir de graves conséquences sociétales liées à ce genre d’usage digital dans ce monde numérique.
Un des exemples des risques des Mots Clés: 
📌🧾Aujourd’hui parlons des mots clés: “Beurette” ou “Beurettes”
 
Aujourd’hui nous allons nous intéresser à certains mots clés, à savoir les mots clés, comme “Beurette, Beurettes”,  touchant une certaine communauté.  Ces mots clés  sont néfastes à l’image de la Femme et plus particulièrement au Peuple Maghrébin Africain… 🌎
Ces mots clés sont des exemples de mots détournés par les moteurs de recherche, avec un ciblage négatif et conscient de la définition de ces termes intégrés dans les résultats des pages des plus grands moteurs de recherche, et ce à des seules fins mercantiles et pour satisfaire les besoins publicitaires de sites internet peu scrupuleux. Ce qui stigmatise alors une population qui peut se sentir choquée, harcelée et discriminée par  l’usage d’un nom commun qui leur correspond et qui est alors dévoyé.  C’est comme si le mot “Juif” dans les moteurs de recherche étaient renvoyés sur des images caricaturales et non respectables sur des sites néo nazis.
☢️ Comment peux t’on accepter que les moteurs de recherche tels que Google et certains sites  référencent ce genre de mots clés  comme “Beurette” ou “Beurettes” uniquement en termes négatifs pour gagner de l’argent et salir indirectement la réputation des Femmes d’une certaine population, communauté, à savoir Maghrébines, Africaines…  Il est honteux et déplorable encore de voir celà en 2020… Allons nous encore retrouver cet usage inique, dévoyé et immoral de ces mêmes mots clés pendant encore 10 ans…  sans rien faire, en oubliant d’indiquer les définitions positives y correspondant ?
 
Actuellement on parle du respect des droits des Femmes, de la lutte contre la violence faite aux femmes qu’elle soit d’ordre physique ou psychique, comment peut on laisser faire un telle dérive numérique ? 
Pour celles, qui ne souhaitent pas en rester là, une action collective est tout à fait possible en rappelant simplement aux moteurs de recherche un petit rappel à la Loi, notamment :
 
1) Droit à la dignité
En France, le droit à la dignité est un principe à valeur constitutionnelle. Il a été repris à l’article 16 du Code Civil “La loi assure la primauté de la personne, interdit toute atteinte à la dignité de celle-ci et garantit le respect de l’être humain dès le commencent de sa vie,.
2) Atteintes à la personne
Les atteintes à la personne désignent toutes les formes d’infractions qui ont pour motivation ou pour effet de porter atteinte à l’intégrité physique ou psychologique d’autrui. Les atteintes à la dignité et à l’honneur d’autrui en font partie.
3) Discrimination :
Le Code pénal dans son article 225 (articles 225-1 à 225-4,…) énumère 20 critères de discrimination.
Extrait article 225-1 :  << Constitue une discrimination toute distinction opérée entre les personnes physiques sur le fondement de leur origine, de leur sexe, de leur situation de famille, de leur grossesse, de leur apparence physique, de la particulière vulnérabilité résultant de leur situation économique, apparente ou connue de son auteur, de leur patronyme,… /…, de leurs caractéristiques génétiques,… /…, de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une Nation, une prétendue race ou une religion déterminée…. /… >>
Des sites internet ont été fermés pour moins que cela, et leurs propriétaires poursuivis en justice.
Si il est prévu dans le cadre de la loi : que les fournisseurs d’accès internet (FAI) se doivent de vérifier le contenu publié des sites internet, si il est licite ou non, de même pour les hébergeurs, car ils sont responsables pénalement; que les outils utilisés et portant atteinte aux articles de loi cités précédemment peuvent être séquestrés et interdits d’utilisation, alors que peut-on dire des serveurs utilisés par les moteurs de recherche mettant en avant des contenus illicites ?
Si on appliquait alors la loi, pourrait-on dire que  les sociétés derrière les moteurs de recherche sont responsables civilement et pénalement et que leurs serveurs doivent être confisqués ?
Le commerce des #motsclés, dans le Far West Internet, va t il nous générer un nouveau type de hors la loi, les proxénètes digitaux ?
 
Nul n’est à l’abri des lois, que ce soit une personne physique ou morale, d’autant plus lorsque que le résultat d’une requête de recherche sur un moteur de recherche est affichée auprès de plusieurs millions de personnes voire de milliards, le préjudice en est d’autant plus important.
 
En mars 2020 la Commission européenne à infligé une amende de 1,49 milliards d’euros à Google pour pratiques abusives de publicité en ligne.
Google et les autres moteurs de recherche devraient donc être vigilants pour respecter le Code Civil et pénal de chaque pays européen voire du monde,
 
Il faut sans cesse se battre pour faire disparaître ce genre de pratiques,  et c’est un combat si difficile à l’ère du monde numérique où les Fakenews et Trolls continuent à nous pourrir l’information… 😡
 
🚺👫🚹 Vraiment à méditer Mesdames Messieurs car aujourd’hui le problème reste toujours d’actualité … 
 
Petit Message à vous Messieurs, ce serait formidable que vous puissiez bannir ce mot “Beurette” dans vos discours, ce sera déjà un bataille morale gagnée… par respect pour les Femmes 🚺💪
 
A vous Messieurs Les moteurs de recherche, veillez à mieux respecter les lois, car vous n’êtes pas exempts d’éthique et de moralité… et vous n’êtes pas sûrs de gagner la bataille de l’intégrité, car au delà d’un respect juridique il s’agit du respect de la Femme et de son humanité. 👩‍⚖️
 
Meriem B.
Reporter Indépendant / Vlogger 
Director – Producer
Spread the love

A propos Team MN

Voir aussi

MeriemNews présente Mireille Mouéllé au Village International du Salon Coworking

MeriemNews présente Mireille Mouéllé au Village International du Salon Coworking Experte Internationale Afrique, elle nous fait une analyse de …

Translate »