Accueil / International / Maghreb / Algérie / Un chercheur Algérien se distingue

Un chercheur Algérien se distingue

Abdennour Abbas – De la médecine réactive vers la médecine préventive

Abdennour Abbas, l’un des 10 chercheurs de moins de 35 ans les plus prometteurs au monde selon le MIT Technology Review

De l’université de Tizi Ouzou puis à Lille en France, il rejoint l’Université de Californie avant d’atterrir à celle de Washington comme chercheur associé.
Abdennour Abbas, un jeune kabyle bio ingénieur de 33 ans, originaire Makouda (Tizi Ouzou) a mis au point des biocapteurs ultrasensibles à base d’anticorps artificiels pour établir des diagnostics médicaux à domicile.
Sa technologie consiste à faire des tests en utilisant de la sueur, de l’urine ou du sang pour diagnostiquer des pathologies. Il a conçu cette nouvelle méthode de détection qu’il a déjà testée avec succès dans son laboratoire de l’Université de Washington à Saint Louis (Etats-Unis).
Formé à l’Université de Lille, Abdennour Abbas est aujourd’hui jeune professeur et Directeur du laboratoire « Biocapteurs et Bionanotechnologies » à l’Université du Minnesota Twin Cities aux États-Unis.Convaincu que l’auto-diagnostic à domicile sera la « prochaine grande transformation sanitaire », il s’est fixé un objectif : faire des biocapteurs des dispositifs « populaires » pouvant être commercialisés « dans n’importe quelle pharmacie ».
Pour y parvenir, il a conçu une nouvelle méthode de détection déjà testée avec succès dans son laboratoire et jugée un milliard de fois plus sensible que les précédentes tentatives.
L’adage qui dit que «nul n’est prophète dans son pays» s’est encore une fois confirmé en Algérie. Un jeune Algérien a laissé exploser son génie mais… à l’étranger.

M.Amrous 

Spread the love

A propos Meriem News

Voir aussi

Festival AraboFolies du 17 octobre au 3 novembre 2020

Festival AraboFolies du 17 octobre au 3 novembre 2020 Nouvelle formule, nouveau rythme, nouvelle allure …

Laisser un commentaire

Translate »