Accueil / International / Maghreb / Algérie / Article Houari Dauphin
Article Houari Dauphin

Article Houari Dauphin

Concert de Houari Dauphin à la Médina de la Radio algérienne et Nedjma : La foule en délire
En véritable bête de scène, le célèbre chanteur de raï Houari Dauphin s’est donné à fond pour répondre aux attentes de son public lundi soir, au chapiteau de la Médina de la radio algérienne et Nedjma.

En véritable bête de scène, le célèbre chanteur de raï Houari Dauphin s’est donné à fond pour répondre aux attentes de son public lundi soir, au chapiteau de la Médina de la radio algérienne et Nedjma. Houari Dauphin a mis le feu au chapiteau de la Médina, avec sa voix forte et émouvante et les rythmes endiablés de ses chansons, et ce au grand bonheur des spectateurs venus en masse.
Ambiance festive et jeux de lumières comme décor de scène où trône l’idole des jeunes fans de raï, Houari Dauphin, avec son excellent musicien Amine Dahane au synthé.
Toute la mécanique est mise en place et tout s’ébranla dès que le chanteur entama son tour de chant. Houari Dauphin, dont la notoriété auprès des jeunes est avérée, se retrouve dans son élement dès qu’il est en contact avec son public. Houari Dauphin enchaîne alors des titres, des succès alternant la chanson sentimentale avec d’autres compositions plus rythmées qui mettent le public en transe. Le chanteur partage ces moments avec le public. Nadiha ghelila, El Mahna li nabghiha, Je t’écris d’un cœur brisé, M’hatma nkhalik, Ayit maâha, Ham denia ou zedtili n’tiya, Cobra, Je pense à toi je pense, Sheraton, Mani aref Kifah… et bien d’autre succès, autant de chansons connues du répertoire du chanteur qui sont interprétées avec brio par Houari Dauphin. Le public subjugué chante en cœur. Les briquets lâchent leurs flammes, les portables illuminent l’espace le temps d’une chanson sentimentale partagée dans une parfaite communion. Houari Dauphin est admiré et ovationné. Des jeunes se ruent pour prendre avec l’artiste des photos. Le chanteur sait mettre de l’ambiance, et il reconnaît qu’il se prépare pour entraîner les spectateurs dans le labyrinthe de son délire musical.
“A chaque fois que j’ai un concert, je vise toujours la satisfaction du public. Je m’accommode avec ses demandes. J’aime lui faire plaisir. Je respire et je vis avec ce public dont je ne peux plus me passer. Dès que je suis sur scène, je provoque le public pour l’accrocher. Je n’ai jamais eu peur de mon public ; bien au contraire, je m’intègre dans son chagrin et ses émotions”, nous dit-il. Avant d’ajouter : «Pour l’envouter, il faut répondre à ses goûts.» Et c’est dans une ambiance des plus folles que s’est poursuivi le concert jusqu’à l’exécution de la dernière note. C’est dire qu’entre le public et son chanteur, tout a bien fonctionné lors de cette soirée.
Mohammed Amrous

Spread the love

A propos Meriem News

Voir aussi

Festival de la Diversité Interculturelle du 21 au 24 mai 2021

Festival de la Diversité Interculturelle du 21 au 24 mai 2021 à Paris. Le premier …

Laisser un commentaire

Translate »

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer